vaevaearo vahaava

vaha,  s. (waha, vaa,) the mouth. [Dav : 9793]
vaha,  s. bouche, gueule, bec, ouverture. - ava, entrée d'un port. - áva, qui n'a rien à manger. - íno, semant la consternation sans certitude de mauvaises nouvelles. - íòóre, qui vante beaucoup sans rien approfondir. - Iti, rapporteur, médisant. - Ivi, titi, qui se compromet, se fait des ennemis. - Mana, qui plaide éloquemment. - Maamaa, sot discours. - Mario, discours agréable, homme aimable. - Maniania, atete, oioie, qui parle beaucoup sans rien dire. - Mamo, petite bouche. - Mariri, qui ne cuit pas et mange chez les autres. - Mona, paroles douces calculées avec adresse. - Navenave, conversation gaie, plaisante. - Paari, qui discute avec adresse; qui trahit des secrets; divulguer des secrets. - Paoa, qui est désappointé. - Papa, qui parle indiscrètement. - Papee, que la colère empêche de gouverner sa langue. - Parau rau, qui se contredit, change d'avis. - Piri, pipiri, taciturne. - Piropiro, mauvaise haleine ou mauvais discours. - Rau, inconséquent. - Rihonui, babillard. - Rorirori, tapau, uana, qui ne cède jamais dans ses opinions. - Rua, qui parle à chacun suivant ses intérêts. - Taoá, qui amasse des biens en parlant. - Teu, ooi, qui parle à la légère, sans savoir. - Utuutu, qui parle avec energie. - Vai, flatterie, cajolerie; flatteur; flatter. - Vavivavi, se mêler d'une discussion sans en connaître l'objet. [Jau :5138]